Joyeux anniversaire Didi : 14 ans🎉

Didi, un de nos résidents permanents, souffle ses 14 bougies ! Abandonné chez ANIMAUX SENIORS à l’âge de 9 ans, Didi connaissait alors sont 8ème foyer ! Et oui, ce petit papy adorable, gentil, propre et parfait, avait été abandonné à répétition tout au long de sa vie…

Il avait de lourds troubles comportementaux à l’arrivée et nous avons dès lors décidé qu’il connaitrait pour la première fois un foyer pour toujours : le nôtre ! Il n’a pas été mis à l’adoption et est devenu un de nos résidents permanents.

Didi coule parmi nous des jours heureux, car il est, après 5 ans d’amour et réassurance non-stop, complétement libéré de ses peurs.

🍰 Gâteau d’anniversaire 🍰

Didi a fêté son anniversaire avec un énooooorme gâteau de la « Boulangerie pour chiens ».🍰🍰
Il aurait tout avalé d’un coup car sa gourmandise ne connaît pas de limites, mais monsieur a su (avec un petit encouragement de notre part…) partager avec ses copains et copines.

Didi a reçu pour cadeau un joli manteau à sa taille (c’est compliqué, il est trapu et volumineux, avec des mini-patounettes 😀). Il peut continuer de se balader heureux en ces jours froids et humides.

❤️❤️Joyeux anniversaire petit cœur précieux❤️❤️

Un petit gâteau spécial pour l’anniversaire de notre Didi
Il n’a pas fallu insister pour qu’il sache que c’était pour lui
Didi perd le contrôle 😅
Le bonheur !!
Avec sa tenue de prince… qui n’est pas restée sur place longtemps
Tango a aussi eu droit à une part de gâteau. Il attrape toujours ses friandises avec ses deux patounnes… et on adore ça😍
Mamie Lili aussi se régale !
Didi avec son cadeau d’anniversaire, un nouveau manteau chaud et imperméable.

💝 Vous pouvez parrainer Didi avec 8€ par mois pour nous aider à le soigner !
Parrainez en ligne ici : bit.ly/don-didi ou envoyez votre chèque (96€/an) à ANIMAUX SENIORS, 21 Bis Avenue du Beau Site, 95870 Bezons
𝘗𝘢𝘳𝘳𝘢𝘪𝘯𝘦𝘳 𝘤’𝘦𝘴𝘵 𝘴𝘰𝘶𝘵𝘦𝘯𝘪𝘳 𝘶𝘯 𝘥𝘦 𝘯𝘰𝘴 𝘴𝘦́𝘯𝘪𝘰𝘳𝘴 𝘲𝘶𝘪 𝘯’𝘢 𝘱𝘢𝘴 𝘭𝘢 𝘤𝘩𝘢𝘯𝘤𝘦 𝘥’𝘦̂𝘵𝘳𝘦 𝘢𝘥𝘰𝘱𝘵𝘦́ 𝘢𝘷𝘦𝘤 8€/𝘮𝘰𝘪𝘴 (96€/𝘢𝘯). 𝘓𝘦𝘴 𝘱𝘢𝘳𝘳𝘢𝘪𝘯𝘴 𝘳𝘦𝘤̧𝘰𝘪𝘷𝘦𝘯𝘵 𝘶𝘯 𝘭𝘪𝘷𝘳𝘦𝘵 𝘢̀ 𝘭𝘦𝘶𝘳 𝘯𝘰𝘮 𝘢𝘷𝘦𝘤 𝘭’𝘩𝘪𝘴𝘵𝘰𝘪𝘳𝘦 𝘦𝘵 𝘥𝘦𝘴 𝘱𝘩𝘰𝘵𝘰𝘴 𝘥𝘦 𝘭𝘦𝘶𝘳 𝘧𝘪𝘭𝘭𝘦𝘶𝘭.

💝 Si vous voulez aider nos papys et mamies sans engager trop de frais, il suffit de donner 1€ par mois, en rejoignant notre groupe Teaming : teaming.net/animaux-seniors ou Tipeee : tipeee.com/animauxseniors

MERCI❤️

Découvrez le nouveau regard de Wolf, rescapé de l’enfer

Wolf a été retiré pour maltraitance à un ancien militaire qui le malmenait devant ses voisins. Wolf a pu trouver un peu de répit dans un refuge de Perpignan. Mais, malgré les efforts du personnel, la vie en refuge ne soulageait pas ce papy très souffrant. L’équipe a alors lancé un appel à l’aide et nous avons fait 10 heures de route pour aller à sa rencontre. Dites-nous si ça n’a pas valu la peine !

❤️ 𝗗𝗲́𝗰𝗼𝘂𝘃𝗿𝗲𝘇 𝗹’𝗮𝘀𝘀𝗼𝗰𝗶𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗔𝗡𝗜𝗠𝗔𝗨𝗫 𝗦𝗘𝗡𝗜𝗢𝗥𝗦 ❤️

➡ Notre site : https://www.animauxseniors.com
➡ Nos actualités : https://www.animauxseniors.blog
➡ Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/animauxseniors
➡ Suivez-nous sur Twitter : https://www.twitter.com/animauxseniors
➡ Pour faire un don en ligne : https://www.bit.ly/cagnotte-wolf
➡ Rejoignez notre Teaming : https://www.teaming.net/animaux-seniors

Merci à Coralie Périnaud pour la vidéo et WinnieTheMoog pour la musique « Happy Dreams » !

Offrons un cadeau de noël à Wolf : une fin de vie choyée !

Wolf a été retiré pour maltraitance à un ancien militaire qui le malmenait devant ses voisins. Wolf a pu trouver un peu de répit dans un refuge de Perpignan. Mais, malgré les efforts du personnel, la vie en refuge ne soulageait pas ce papy très souffrant. L’équipe a alors lancé un appel à l’aide et nous avons fait 10 heures de route pour aller à sa rencontre. Dites-nous si ça n’a pas valu la peine !

Wolf, amour rescapé de l’enfer !

Wolf a de graves soucis de mobilité : il souffre de troubles neurologiques, d’une arthrose très avancée et son corps émacié n’a plus de muscles pour soutenir son poids.

En plus de ces problèmes, Wolf avait plusieurs tumeurs qui ont dû lui être retirées d’urgence, au vu de leur développement. Il souffrait aussi d’une otite chronique si affligeante que, dès qu’on approchait une main de sa tête, il se recroquevillait pour qu’elle ne frôle pas ses oreilles douloureuses.

Aidez-nous à soulager son corps meurtri

Tous ses maux ont été pris en charge dès son arrivée, à la fois par notre clinique vétérinaire habituelle mais aussi par un centre de réhabilitation qui offre des soins spécifiques aux problèmes de mobilité. Wolf se régale également avec une alimentation hyper-protéinée (il doit former de la masse musculaire, sans trop grossir). Pour l’aider, il bénéficie de séances d’ostéopathie à domicile. 

Soulagé : à l’arrivée, Wolf craignait les câlins sur la tête, très douloureuse à cause d’otites jamais soignées
Un si joli sourire : soigné et choyé, il nous récompense avec cette frimousse heureuse
Balades de star : ses boiteries attirent le regard… et les papouilles des inconnus !

Aidez-nous à lui offrir tous les soins. Il mérite au centuple chaque instant de bonheur.

➡ Participez à sa cagnotte en ligne : cliquez ici

➡ Si vous préférez envoyer un chèque : ANIMAUX SENIORS, 21 Bis Avenue du Beau Site, 95870 Bezons

➡ Si vous préférez nous aider avec 1€ par mois, rejoignez notre groupe Teaming ici : teaming.net/animaux-seniors ou le groupe Tipeee ici : tipeee.com/animauxseniors

NB : Tous les dons font l’objet d’une déduction fiscale à hauteur de 66%, vous recevrez un reçu fiscal à cette fin.

Audrey & William : interview des adoptants de papy Snoopy

Snoopy est arrivé chez Animaux Séniors la veille d’un réveillon de Noël. Ce papy de 12 ans, décrit comme « sale et incontinent », n’était pas le bienvenu pour les fêtes de famille. Aujourd’hui il a oublié tout ça et vit dans une merveilleuse famille qui lui a permis de s’épanouir. Découvrez dans cette interview, leur beau parcours ensemble !

🔵 Bonjour Audrey & William, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour ! Nous vivons ensemble depuis 17 ans et depuis 10 ans avec Fidji, un Cavalier King Charles qui est avec nous depuis ses 3 mois. Lorsque nous nous sommes connus, nous n’avions pas d’animaux de compagnie mais nous avions tous les deux grandi entourés de chiens. L’envie d’avoir un compagnon à quatre pattes lorsque notre situation le permettrait était donc présente quasiment dès le départ.

A l’époque nous n’étions pas sensibilisés aux notions d’achat auprès d’éleveurs versus adoption auprès d’une association ou d’un refuge. Très vite nous avons convenu que si nous prenions un deuxième chien, ce serait une adoption.

🔵 Qu’est-ce qui vous a motivé à contacter l’association ANIMAUX SENIORS ?

Nous avons rencontré l’association grâce à Fidji. Il a beaucoup changé d’alimentation et nous avons cherché une association qui serait intéressée par nos stocks de nourriture. Animaux Séniors étant implantée à proximité de chez nous, nous avons eu plusieurs fois l’occasion de rencontrer Carolina et tous ses pensionnaires. A cette occasion nous avons été sensibilisés à la question de l’adoption d’animaux âgés.

🔵 Parlez-nous de l’animal que vous avez adopté auprès d’ANIMAUX SENIORS ?

Nous avons adopté Snoopy début mars, quelques jours avant le confinement. Snoopy est un chien croisé Beagle de 12 ans. Il a été abandonné par sa propriétaire et pris en charge par Animaux Séniors le 23 décembre 2019, car « Snoopy est sale, incontinent, il fait ses besoins à la maison ». Après quelques semaines chez Animaux Séniors, il s’est avéré que Snoopy est tout à fait propre. Il a simplement besoin de sortir suffisamment pour faire ses besoins…

🔵 Pouvez-vous nous décrire votre quotidien avec Snoopy ?

Snoopy s’est parfaitement intégré à notre quotidien et à celui de Fidji. Ses moments préférés sont d’abord ceux où il mange : les gamelles du matin et du soir, les friandises quand on s’absente et les gâteaux récompenses aussi… Snoopy est un grand gourmand ! Et il adore faire de longues siestes sur ses plaids ou dans son panier.

Depuis qu’il est arrivé, il a aussi appris à apprécier les caresses, qu’il vient chercher de plus en plus. Il adore être brossé : il ne bouge pas d’un poil quand on lui passe le peigne sur le dos ! Et il apprend à jouer au fur et à mesure. Il n’est pas très baballe mais il a sa façon bien à lui de venir nous chercher pour jouer, puis il finit la partie en se frottant le dos sur la pelouse.

🔵 Que vous apporte la présence de Snoopy dans votre vie ?

Aujourd’hui Snoopy fait totalement partie de notre quotidien, on a oublié comment c’était avant qu’il n’arrive !

Snoopy apporte énormément à Fidji et inversement. Ils se dynamisent tous les deux, ils se copient. Ils sont très complémentaires : Snoopy rassure Fidji qui est très peureux quand du monde vient à la maison. Tandis que Fidji sert de « guide » à Snoopy, qui n’entend plus rien mais qui comprend ce qu’il se passe en observant les réactions de Fidji.
Autre avantage : Fidji mange beaucoup mieux depuis qu’il a son copain. Parce que si jamais il ne finit pas sa gamelle, Snoopy va s’en charger sans problème ! Et ils nous font beaucoup rire aussi, il faut avouer !

🔵 A votre avis, quels sont les points importants à prendre en compte avant d’adopter un sénior ?

Comme pour toute adoption, il faut bien lister ce que l’on peut apporter au sénior qui va arriver. Par exemple, dans notre cas : un jardin clos, un premier chien qui n’attend que ça d’avoir un copain, du temps pour des balades et des parties de jeu. Et aussi les critères qui vont rendre l’adoption impossible. Pour nous, il était indispensable que Snoopy puisse s’entendre avec d’autres animaux car pendant nos vacances il prend ses quartiers dans notre famille, avec d’autres chiens. Nous ne pouvions pas non plus prendre le risque d’adopter un chien qui ne sait pas rester seul ou qui demande une présence permanente car nous travaillons.

🔵 Vous êtes-vous sentie accompagnée par l’association ?

L’accompagnement de l’association a été indispensable dans notre démarche d’adoption. Grâce à Carolina, nous avions déjà un portrait des principaux traits de caractère de Snoopy, et aussi des points à veiller. L’hyper attachement notamment, en réaction à son abandon puis à ses accueils dans des familles successives. Etant bien informés, la période d’adaptation a été très rapide.
De plus, l’association nous a laissé un mode d’emploi très utile : alimentation, soins, dates des vaccins, nom du vétérinaire qui le suit, etc.

🔵 Voyez-vous des avantages à adopter un animal sénior ?

L’un des avantages à adopter un sénior est d’accueillir un chien dont le caractère est déjà affirmé : on sait si le chien s’entend avec ses congénères ou pas, avec les enfants, si il a besoin de beaucoup de sorties ou si c’est plutôt un « chien coussin ». C’est un bon plan pour éviter les mauvaises surprises
Et puis, contrairement à ce que l’on peut parfois penser, les chiens séniors continuent à apprendre et à évoluer. Certes, ce n’est pas de l’apprentissage comme pour un chiot, mais c’est gratifiant aussi de voir son animal évoluer et apprendre, même à 12 ans 😀

Merci Audrey et William pour cette belle adoption !

Si vous voulez nous aider à offrir un avenir à d’autres papys et mamies, soutenez Animaux Séniors !
➡ Don en ligne : bit.ly/animauxseniors2020
➡ Par chèque : Animaux Séniors, 21 Bis Avenue du Beau Site, 95870 Bezons
➡ Par PayPal : animauxseniors@yahoo.com
➡ Si vous préférez nous aider avec 1€ par mois, rejoignez notre groupe Teaming : https://www.teaming.net/animaux-seniors ou Tipeee : https://fr.tipeee.com/animauxseniors

MERCI 🙏

A parrainer : Tango, toute une vie de maltraitance

Tango a 14 ans et il porte dans son corps les traces d’une vie sous les coups et la maltraitance. Sa truffe déformée, sa langue coupée, les oreilles rognées, les cicatrices… que t’ont-ils fait, gentil toutou ?

Tango a été sauvé de Roumanie par une dame qui est tombée malade et n’a pas pu l’aider à se reconstruire. Tango l’a attendue presque 2 ans dans un chenil, sur le béton, avec une palette comme couchage, dans un box été comme hiver.

Une association s’est mobilisée pour le faire adopter, mais personne ne voulait de ce vieux toutou, grand gabarit, presque aveugle, craintif, traumatisé… surtout qu’il avait un copain encore plus grand, Téo, qui l’apaisait. Eh bien, nous les avons amenés ensemble vers une retraite bienheureuse.

A gauche, une photo de Tango dans son refuge en Roumanie. A droite, Tango chez Animaux Séniors.
Tango avec Téo, son grand copain. Téo nous a quittés cet été. Heureusement, Tango peut compter sur d'autres congénères pour dormir bien entouré. Il aime la présence des copains.

🔵 Aidez-nous à reconstruire ce toutou fragile

A l’arrivée, il n’y avait pas que son corps qui était meurtri… Tango est tétanisé par les humains. Heureusement que l’humaine de la maison a conquis son cœur ! Très aidée par les friandises car notre Tango est un maxi-gourmand🥰

Tango refuse de franchir le portail de l’association pour des sorties. Dehors, tout lui fait peur. Dedans, il a trouvé une bande de copains et son petit coin de paradis. Ce grand et imposant berger allemand est infiniment gentil et doux avec tous les petits animaux (poules, lapins, chats…). Nous sommes heureux de lui offrir un havre de paix.

La jolie frimousse de Tango, encore un petit peu perturbé, quelques mois après son arrivée chez nous.
Tango porte dans son corps les traces d'une vie sous les coups et la maltraitance : truffe déformée, langue coupée, oreilles rognées, cicatrices…
Une photo du lendemain de son arrivée, mai 2019, après son premier bain.
Il a vite commencé à apprécier le confort de la maison. On est quand même mieux ici que sur le béton, hein Tango ?
Monsieur adore qu'on lui gratte le menton.
Il a des dents en mauvais état mais de temps en temps un bon os ramolli, miam miam. Il en bave !
Tango va souvent dans le jardin, et y reste, méditatif. Ou alors il soulève le museau et il hume l'air longuement.
Tango, en méditation dans le jardin (il ne voit pas assez bien pour observer Zipette, la lapinette, qui coure devant lui).
Nous sommes heureux d'avoir aidé ce gentil et fragile toutou à découvrir le bonheur !
A gauche, Tango dans son box, pendant qu'il attendait sa maîtresse qui l'aimait tant et avait voulu le sauver… mais la maladie l'avait emportée. A droite Tango chez nous avec sa tête habituelle devant une friandise 😍

🔵 Devenez parrain ou marraine de Tango
Pour 96€ par an (8€/mois) contribuez aux soins de Tango et recevez par La Poste un livret à votre nom avec l’histoire, des photos et quelques anecdotes du quotidien de votre filleul !

➡ Parrainez Tango en ligne (en une seule fois, ou mensuellement) ici : bit.ly/parrainer-tango
➡ Si vous préférez parrainer par chèque : Animaux Séniors, 21 Bis Avenue du Beau Site, 95870 Bezons
➡ Notre PayPal : animauxseniors@yahoo.com
➡ Si vous préférez nous aider avec 1€ par mois, rejoignez notre groupe Teaming : https://www.teaming.net/animaux-seniors ou Tipeee : https://fr.tipeee.com/animauxseniors

MERCI 🙏

Portrait de bénévole : Evelyne

Aujourd’hui, entretien avec Evelyne ! Responsable partenariats d’ANIMAUX SENIORS, Evelyne sillonne aussi la France pour amener nos toutous à bon port !

Evelyne avec Gilou, le sauvetage qui l'a le plus marquée en tant que bénévole.

🔵 Bonjour Evelyne, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je suis née en 1955 dans le Périgord Vert. J’ai deux filles formidables pour qui le bien-être animal tient une part importante dans leur façon de vivre. Entre les animaux et moi cela a été, de tout temps, une grande histoire d’amour. Je devrais préciser, entre les animaux de compagnie et moi. Car, née à la campagne, j’ai dans ma jeunesse péché des dizaines de poissons, attrapé des oiseaux et vu nombre de volailles et lapins finir dans les assiettes… et cela allait de soi. Et puis, au fil des années, la conscience de la souffrance animale a pris de plus en plus de place en moi. Le premier déclic a été pour les oiseaux et les poissons, étant directement confrontée à la fin de leur petite vie. Puis le comportement violent des adultes envers les animaux, puis la révélation de la cruauté à grande échelle grâce aux associations.

Aujourd’hui, je suis à la retraite à Paris après une vie professionnelle bien remplie et épanouissante. Dorénavant, j’ai du temps ; en consacrer une partie pour les animaux est clairement une de mes raisons d’être.

🔵 Comment avez-vous connu Animaux Séniors ?

Par la marraine de l’association, Luce Lapin.

Capri, la première mission d'Evelyne au sein de l'association. Mission émouvante, Capri était aimé par sa maîtresse mais, devenue veuve et très malade, elle a décidé de rentrer chez les siens en Australie... et Capri ne pourrait jamais supporter un tel voyage ni la quarantaine obligatoire.

🔵 Depuis quand êtes-vous bénévole ?

Depuis début 2017 – mon premier covoiturage, un adorable caniche prénommé Capri que sa maîtresse âgée était au désespoir de devoir quitter pour raisons de santé. Un café dans sa cuisine, puis le retour sur Paris -Capri à mes côtés- triste d’imaginer le déchirement de cette femme seule pour la première fois depuis longtemps, mais cependant confiante dans le fait de trouver un nouveau foyer plein d’amour pour Capri, ce qui a été le cas.

🔵 En quoi consiste votre bénévolat ?

Je m’occupe des sites qui permettent à des particuliers de faire des dons. Occasionnellement, j’accompagne des animaux d’un lieu à un autre en France ; il s’agit en général de sauvetages, ou d’adoptions.

Evelyne est aussi la maman d'une belle tribu. Elle a presque réussi à les avoir tous sur une seule photo 😍

🔵 Qu’est-ce qui vous a le plus marqué en tant que bénévole ?

Incontestablement mon dernier sauvetage : Gilou. Comment oublier la gare de Lens et cette jeune femme assise tenant en laisse un petit chien comme je n’en avais jamais vu. Il était… comment décrire un tel abandon, une telle désespérance. Je n’osais le toucher, ne sachant où mes mains allaient se poser, son corps n’étant que croûtes, plaques de peau dénudées, et autres plaies ; et ses yeux, ses pauvres yeux…

Et puis, il a été accueilli chez Animaux Séniors. Quelques jours plus tard, j’accompagnais Gilou chez Valérie à Brest.

Lorsque je l’ai revu sur le quai de la gare pour rejoindre son nouveau chez lui, je n’en croyais pas mes yeux. Pour moi, c’était un vrai miracle : la petite misère était devenue Gilou le bienheureux, déjà guéri ou en voie de guérison de bon nombre de ses maux.

Et aujourd’hui, je le vois en photo gambadant avec ses copains sur la plage ou dans un jardin… et là, oui, je suis heureuse d’y avoir été un petit peu pour quelque chose.

Evelyne sur la route pour encore un sauvetage !

🔵 Que vous apporte le fait d’aider les Animaux Séniors ?

De connaître des moments comme ceux que j’ai vécus avec notamment Capri et Gilou. Des moments pleins d’émotions et de partages. L’occasion aussi d’apporter du réconfort lors de séparations entre un être humain et son animal, et de permettre à d’autres de se trouver et de s’aimer. Tout cela est d’une richesse rare. Par ailleurs, il est gratifiant de permettre à l’association de trouver des fonds pour continuer à aider les animaux qu’elle prend sous son aile.

Et puis, enfin, d’avoir rencontré des personnes avec un coeur grand comme ça !

Evelyne a aussi un blog dédié aux actualités de la protection animale. N’hésitez pas à découvrir son site « Tout poil et compagnie » !

Lizzie cherche des marraines

Souvenez-vous de notre petite Lizzie ? Cette ombre mourante qui dépérissait dans les rues sans qu’on ne lui porte secours ; ce squelette vivant qui arrivait à peine à se tenir sur ses pattes ; cette croûte de poils devenus un casque dur sous lequel la peau pourrissait ? Et bien, notre précieuse princesse, a surmonté toutes les épreuves pendant de longs mois de soins !

Régalez-vous avec cet album de son évolution😀

Lizzie profite aujourd’hui pleinement de la vie mais elle a besoin de parrains et marraines pour participer à ses soins.

🔵 Devenez parrain ou marraine de Lizzie

Pour 96€ par an (8€/mois) contribuez aux soins de Lizzie et recevez par La Poste un livret à votre nom avec l’histoire, des photos et quelques anecdotes du quotidien de votre filleule !

➡ Parrainez Lizzie en ligne (en une seule fois, ou mensuellement) ici : bit.ly/parrainer-lizzie

➡ Si vous préférez parrainer par chèque : Animaux Séniors, 21 Bis Avenue du Beau Site, 95870 Bezons (notez « parrainage Lizzie » au dos du chèque)

➡ Si vous préférez nous aider avec 1€ par mois, rejoignez notre groupe Teaming : teaming.net/animaux-seniors ou Tipeee : fr.tipeee.com/animauxseniors

Mamie Lizzie, sa maigreur est impressionnante mais cette photo a été prise quelques mois après des soins et de bonnes gamelles quotidiennes !
Lizzie avait des tumeurs mammaires sur les deux côtés. Les tumeurs étaient déjà ouvertes et infectées donc il a fallu les retirer rapidement, même si Lizzie était encore très faible.
Lizzie est une minette à poil long. Mais la vie dans la rue pendant des années a transformé son poil en une plaque dure. Il a fallu de dizaines de séances de tonte car sa peau, sans respirer et surement en manque de nutriments, se déchirait dès que la tondeuse la touchait.
Lizzie déjà en cicatrisation, après sa double opération (retrait de la chaîne mammaire gauche et droite). Nous avions eu tellement peur qu’elle ne supporte pas l’opération !
Les pattounes de Lizzie, toutes sales à l’arrivée et toutes propres après un petit mois de soins. Un détail d’une dignité retrouvée.
Regardez-la maintenant avec son poil repoussé, déjà requinquée !
Lizzie a passé plus de 6 mois dans une chambre. Elle n’était pas enfermée, mais tellement malade et fatiguée que jamais elle n’a voulu sortir. Maintenant elle a les forces pour venir prendre du soleil dans le jardin !
La flèche rouge indique un bébé concombre qui fascine Lizzie 🙂
Lizzie l’exploratrice ! On ne peut pas laisser la porte du cabanon de stockage ouverte… sinon on ne retrouve plus Lizzie 🙂
Lizzie se croit une grande fille maintenant, elle va boire de l’eau dans la gamelle des chiens !
Notre petite beauté de 16 ans ❤️

Au-revoir Popeye, le papounet de la fourrière

Popeye, papounet chéri, on fait cette publication pour que tu saches que tu as été aimé à la folie mais que nous n’avons pas pu t’offrir une belle retraite comme on l’a fait pour tant de tes copains.

Popeye attendait la piqûre fatale en fourrière mais nous avons réussi à le sortir de là rapidement grâce à une belle chaîne de solidarité.

🔵 Ton voyage jusqu’à nous

Popeye – une bénévole t’a donné ce nom pour t’empreindre de force et courage. Tu étais si malade, si maigre, si déformé par ta tumeur, tout baveux et sale… et qu’est-ce que nous t’avons aimé au premier regard !

Tu nous as offert un si grand bonheur en te tortillant sous nos caresses. Ça faisait longtemps que tu n’en avais pas eu, hein mon grand ? Tu n’avais plus de palais et la pâtée que tu mangeais te sortait par le nez. Mais malgré tout, tu avalais cette pâtée de toutes tes forces. Tu venais de si loin que tu prenais tout : les caresses, la nourriture, ton petit nid, la sécurité.

En arrivant à l'association, nous avons dû le mettre en quarantaine mais nous étions remplis d'espoir. Il mangeait, il se tortillait sous nos caresses, il s'étirait dans son nid douillet !
Que ça a dû être dure sa vie dans les rues pendant des années...
Papounet Popeye (âge indiqué par la fourrière : 14 ans) avait une tumeur nasale qui avait rongée l'intérieur de sa cavité buccale. Il n'avait plus de palais.
Popeye a eu une famille un jour. Il était parfaitement sociable avec tout le monde, et appréciait les caresses... Voici ce que devient un chat abandonné...

🔵 Ton départ…

Nous avons dû t’hospitaliser. Nous étions inquiets mais on a tellement l’habitude d’accueillir des petites misères à bout de forces… On pensait que tu allais être comme la plupart, que tu allais te requinquer et profiter ne serait-ce que de quelques mois d’une fin de vie dans l’abondance.

Malheureusement, ton carcinome avait fait des dommages irréparables. Après être repu, tu t’es endormi, dans la clinique tu as survécu sous perfusion mais tu voulais surtout te reposer. Tu es parti sans douleurs et sans devoir lutter pour quoi que ce soit. Tu ne peux pas savoir à quel point tu as été aimé.

Au-revoir Popeye chéri 💗

Popeye est resté hospitalisé sous perfusion pour regagner des forces. Malheureusement, après trouver le confort, il voulait surtout se reposer et dormir... Il ne mangeait plus.
Notre Popeye chéri est parti sans douleurs et sans devoir lutter pour quoi que ce soit. Il est parti aimé et il a amené un petit bout de nos cœurs avec lui. Nous avons pu faire si peu pour lui😢

Merci aux personnes qui se sont mobilisées pour sortir Popeye de la fourrière, où il attendait la piqûre fatale, et nous aider lors de son hospitalisation : Laurence, Anne, Gaëlle, Mélanie, Marie Anne et Isabelle 🙏

➡ Aidez-nous à aider d’autres animaux en détresse avec seulement 1€ par mois. Rejoignez notre groupe Teaming ici : teaming.net/animaux-seniors

SOS pour Lili, mamie tristesse

Lili vient d’arriver en SOS chez ANIMAUX SENIORS. Cette mamie vivait depuis des années seule dans la montagne. Elle est déformée par une vie à enchaîner les portées et à se battre pour survivre. Mais c’est surtout son regard qui nous fend le cœur. Montrons-lui un autre visage de l’humain !

🆘 🆘 🆘 🆘 🆘 🆘

Hors chirurgies à venir (kystes mammaires), soins de déparasitage et vaccins, son premier bilan dépasse les 300€ par mois (APOQUEL, MALASSEB, FORTHYRON/LEVOTHYROX, TSEFALEN + consultations et analyses bimensuelles + alimentation médicalisée)

Son histoire

Lili a surement eu une famille un jour, qui lui a coupé la queue (peut-être pour la chasse). Nous ne connaitrons jamais ses débuts, mais… elle a très peur des humains.

Lili vivait depuis des années dans une montagne, se débrouillant seule grâce aux poubelles. Une dame lui donnait aussi à manger de temps en temps. C’est cette dame qui, après la voir à nouveau pleine à bout de forces, a contacté un refuge pour arrêter cette vie de misère.

Cela lui a littéralement sauvé la vie. Lili était pleine de chiots trop grands pour son petit corps frêle et ne pouvait pas mettre bas. Les chiots lui ont été retirés déjà sans vie…

Son voyage jusqu’à Animaux Séniors

Lili était dans un refuge où toute l’équipe se mobilisait pour la faire adopter. Mais son infinie tristesse et sa peur de l’humain repoussaient les visiteurs. Sans parler de ses soucis de santé et problèmes de peau qui la font exhaler une odeur nauséabonde.

Elle a fait un long trajet depuis Perpignan jusqu’à la région parisienne !

Nous ne sommes pas allés à Perpignan pour la sauver, mais pour un toutou âgé de grande taille en détresse (nous vous présenterons Wolf bientôt). Lili était dans son box, se mettant derrière lui quand nous sommes rentrés. Lili se sentait protégée par Wolf, qui arrive à peine à se mettre debout ! Nous n’avons pas eu le cœur d’amener Wolf et d’y laisser sa copine !

Sa peau est très atteinte de malassezias (champignons), qui la démangent au point où elle se gratte et se mord non-stop.
La petite Lili se faisait discrète à l’arrivée des humains dans son box, lors que nous avons fait connaissance.

Sa santé

Dès le lendemain de son arrivée, Lili a été vue en consultation d’urgence. Le corps de Lili n’est pas sorti indemne d’une vie d’errance. 

Elle a entamé déjà les premiers soins pour soulager les douleurs aux mamelles. Ses mamelles distendues sécrètent un liquide malodorant, signe de kystes, surement dus à un dérèglement hormonal. Elle est aussi soignée pour ses problèmes de peau, rongée par des champignons et bactéries. Très démangée, elle se gratte et s’acharne sur sa peau des dizaines de fois par heure. 

➡ Aidez-nous à soigner Lili : Cliquez ici pour sa cagnotte en ligne
➡ Si vous préférez envoyer un chèque : ANIMAUX SENIORS, 21 Bis Avenue du Beau Site, 95870 Bezons
➡ Si vous préférez nous aider avec 1€ par mois, rejoignez notre groupe Teaming ici : teaming.net/animaux-seniors

Battez-vous pour Lili à nos côtés ! Merci ❤

Les voici déjà chez nous, les rescapés que nous avons amenés de Perpignan à la Région Parisienne pour une nouvelle vie et des soins bien mérités.
Lili au milieu de nos résidents Tango (le berger allemand) et Didi. La présence des autres chiens la rassure.
Lili, on te promet, on va changer ce regard triste en un regard de bonheur. C’est fini la douleur et les misères ! On voit que tu apprécies les couchages moelleux. Tu vas voir, tu vas te régaler !

➡ Aidez-nous à soigner Lili : Cliquez ici pour sa cagnotte en ligne
➡ Si vous préférez envoyer un chèque : ANIMAUX SENIORS, 21 Bis Avenue du Beau Site, 95870 Bezons
➡ Si vous préférez nous aider avec 1€ par mois, rejoignez notre groupe Teaming ici : teaming.net/animaux-seniors

// MISE A JOUR DECEMBRE 2020 //
Voici quelques photos de notre Lili qui progresse petit à petit et qui n’a plus de souffrance ni de démangeaisons

Interview d’adoptants : Geneviève, la maman de princesse Léia

A l’heure où nous publions ces lignes, Léia est très affaiblie. Nous envoyons plein d’amour et de bonnes ondes à cette merveilleuse mamie et à sa famille humaine. Découvrez dans cette interview, leur beau parcours ensemble !

Bonjour Geneviève, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

J’ai 51 ans, je suis mariée avec Franck depuis 27 ans et maman de Maxime, 20 ans et Antonia, 16 ans.

A la faveur d’un déménagement, il y a 10 ans, j’ai pris de la distance avec une carrière professionnelle prenante pour me recentrer sur ma famille à deux et à quatre pattes.

J’ai toujours eu des animaux dans ma vie, principalement des chiens. Mon projet à terme est d’avoir une ferme pour offrir une belle retraite à des animaux abîmés par une vie de douleur.

En attendant que les conditions soient réunies, j’ai commencé dès 2014 à accueillir des vieux chiens à la maison. La famille s’est donc agrandie jusqu’à compter six poilus.

Qu’est-ce qui vous a motivé à contacter l’association et à adopter un sénior ?

C’était en mars 2017. Je venais de perdre Bill, mon beagle de 15 ans rescapé d’un élevage insalubre. J’ai vécu une grande histoire d’amour avec ce chien à qui j’ai tout appris quand il est arrivé terrorisé à la maison à l’âge de 12 ans.

Son départ laissant un grand vide, j’ai regardé les photos de beagles sur internet, sans objectif particulier, juste pour voir. L’une d’elles a attiré mon attention. Des grands yeux remplis d’amour avec un collier bleu, exactement le même collier que Bill quand je l’ai adopté. J’ai cherché à en savoir plus…

Parlez-nous de l’animal que vous avez adopté auprès d’Animaux Séniors ?

Léa, que nous avons rebaptisé Princesse Léia parce qu’elle a des belles oreilles en macarons (et qu’accessoirement il y a beaucoup de Léa non canins dans notre entourage) est un amour de chienne.

A la mort de son maître, elle a été négligée et ignorée pendant de longs mois par sa famille avant d’être confiée à Animaux Séniors. Une négligence qui s’approche de la maltraitance quand on voit l’état de ses oreilles nécrosées par manque de soins des otites à répétitions.

Elle avait 12,5 ans quand nous l’avons adoptée, elle en a bientôt 16.

Sa gentillesse et son calme en font un élément de stabilité et d’harmonie pour les autres chiens de notre tribu. Elle s’entend bien avec tout le monde, y compris avec Gaston, le petit jeune de la famille qui n’a pas toujours bon caractère. Esméralda, notre coton de Tuléar de 11 ans (dont 6 de maltraitance) recherche toujours sa compagnie. Comme Bill auparavant, Léia rassure et apaise Esméralda.

Pouvez-vous nous décrire votre quotidien avec Léia ?

Comme tous nos chiens, Léia a ses habitudes et apprécie les petits rituels. Par exemple, à la fin de chaque repas, elle attend une petite friandise en guise de dessert et sait nous rappeler à l’ordre si l’on oublie. C’est une grande gourmande.

Promenades matin et soir en prenant le temps de bien renifler pour connaître les dernières nouvelles du quartier. Avant elle était assez  tonique et dynamique, maintenant les balades s’apparentent à de la marche méditative. Elle prend son temps, c’est lent, très lent mais elle apprécie toujours de faire son petit tour. Elle aime dire bonjour aux copains et copines de la résidence quand elle passe devant chez eux. Elle recherche la compagnie des beaux garçons. Elle oublie alors ses rhumatismes et fait la belle en se dandinant.

Elle dort beaucoup mais choisit ses espaces en fonction de l’heure de la journée : cuisine le matin, bureau l’après midi, salon TV en soirée et chambre la nuit. Généralement, elle est là où nous sommes.

Nos chiens partagent notre vie de famille. Il y a 16 lits de chiens dans la maison pour 5 pensionnaires. Selon les jours et l’humeur, ils peuvent être ensemble, ou pas, en notre compagnie, ou non. Le plus souvent on est tous réunis, pour notre plus grand bonheur.

Avez-vous une petite astuce à vous pour le confort de votre Mamie ?

Rhumatismes, vue défaillante… Il arrive toujours le temps où nos pépés et mémés se déplacent difficilement. Avoir une maison de plein pied est alors un vrai plus pour leur confort et leur sécurité, surtout pour les grands gabarits que l’on peut moins porter dans les bras.

Il faut savoir écouter et respecter leur rythme. En balade, bien sûr, en adaptant la promenade à leurs capacités mais aussi dans la maison en leur ménageant des endroits au calme si ils souhaitent s’isoler notamment quand il y a du monde et du bruit.

Enfin et surtout, des bisous, des caresses, des caresses, des bisous.

A votre avis, quels sont les points importants à prendre en compte avant d’adopter un sénior ?

Il faut être conscient que l’on est responsable d’un être vivant et aimant. On s’engage à l’accompagner et le soigner jusqu’au bout. Cela a un prix, financier bien sûr (nourriture adaptée, soins vétérinaires…) mais pas que. Il faut une également de la disponibilité et de la présence. Il n’est pas toujours facile de prendre son compagnon avec soi en cas de sorties ou de vacances. Un bon réseau amical pour prendre le relai est alors nécessaire.

Ceci étant posé, il ne faut pas trop se poser de questions et laisser parler son cœur. On trouve toujours des solutions matérielles.

C’est un immense bonheur de voir son compagnon s’épanouir jour après jour. On fait lui un beau cadeau en lui offrant une belle retraite en famille. Mais il nous en fait un encore plus précieux en nous apportant au quotidien sa sagesse, son amour inconditionnel et en contribuant à l’harmonie familiale.

Beaucoup appréhendent d’adopter un senior parce que leur temps est compté. C’est vrai mais cela permet aussi de vivre la relation au présent et intensément. Une fois encore, ne pas trop se poser des questions et ouvrir son cœur. Changer de paradigme pour rajouter de la vie aux jours quand on ne peut pas rajouter des jours à la vie.

11/09/2020
C’est avec beaucoup d’émotion que nous vous informons que princesse Léia nous a quittés. Jusqu’au bout, elle a été accompagnée par l’amour et la bienveillance de sa famille. Nous sommes très heureux d’avoir participé à cette rencontre.
Merci Geneviève, merci Franck, merci amis humains qui nous redonnent espoir en notre espèce. Repose-toi, Léia, tu as profité de la plus belle des retraites.