Au-revoir Popeye, le papounet de la fourrière

Popeye, papounet chéri, on fait cette publication pour que tu saches que tu as été aimé à la folie mais que nous n’avons pas pu t’offrir une belle retraite comme on l’a fait pour tant de tes copains.

Popeye attendait la piqûre fatale en fourrière mais nous avons réussi à le sortir de là rapidement grâce à une belle chaîne de solidarité.

🔵 Ton voyage jusqu’à nous

Popeye – une bénévole t’a donné ce nom pour t’empreindre de force et courage. Tu étais si malade, si maigre, si déformé par ta tumeur, tout baveux et sale… et qu’est-ce que nous t’avons aimé au premier regard !

Tu nous as offert un si grand bonheur en te tortillant sous nos caresses. Ça faisait longtemps que tu n’en avais pas eu, hein mon grand ? Tu n’avais plus de palais et la pâtée que tu mangeais te sortait par le nez. Mais malgré tout, tu avalais cette pâtée de toutes tes forces. Tu venais de si loin que tu prenais tout : les caresses, la nourriture, ton petit nid, la sécurité.

En arrivant à l'association, nous avons dû le mettre en quarantaine mais nous étions remplis d'espoir. Il mangeait, il se tortillait sous nos caresses, il s'étirait dans son nid douillet !
Que ça a dû être dure sa vie dans les rues pendant des années...
Papounet Popeye (âge indiqué par la fourrière : 14 ans) avait une tumeur nasale qui avait rongée l'intérieur de sa cavité buccale. Il n'avait plus de palais.
Popeye a eu une famille un jour. Il était parfaitement sociable avec tout le monde, et appréciait les caresses... Voici ce que devient un chat abandonné...

🔵 Ton départ…

Nous avons dû t’hospitaliser. Nous étions inquiets mais on a tellement l’habitude d’accueillir des petites misères à bout de forces… On pensait que tu allais être comme la plupart, que tu allais te requinquer et profiter ne serait-ce que de quelques mois d’une fin de vie dans l’abondance.

Malheureusement, ton carcinome avait fait des dommages irréparables. Après être repu, tu t’es endormi, dans la clinique tu as survécu sous perfusion mais tu voulais surtout te reposer. Tu es parti sans douleurs et sans devoir lutter pour quoi que ce soit. Tu ne peux pas savoir à quel point tu as été aimé.

Au-revoir Popeye chéri 💗

Popeye est resté hospitalisé sous perfusion pour regagner des forces. Malheureusement, après trouver le confort, il voulait surtout se reposer et dormir... Il ne mangeait plus.
Notre Popeye chéri est parti sans douleurs et sans devoir lutter pour quoi que ce soit. Il est parti aimé et il a amené un petit bout de nos cœurs avec lui. Nous avons pu faire si peu pour lui😢

Merci aux personnes qui se sont mobilisées pour sortir Popeye de la fourrière, où il attendait la piqûre fatale, et nous aider lors de son hospitalisation : Laurence, Anne, Gaëlle, Mélanie, Marie Anne et Isabelle 🙏

➡ Aidez-nous à aider d’autres animaux en détresse avec seulement 1€ par mois. Rejoignez notre groupe Teaming ici : teaming.net/animaux-seniors

2 réflexions sur “Au-revoir Popeye, le papounet de la fourrière

  1. Marie I Feuerstein dit :

    Pauvre loulou
    Repose en paix tu as enfin fini de souffrir
    Merci à toute l’équipe qui t’a sauvé et t’a donné tout le réconfort que tu meritais

  2. Meyer Martine dit :

    au revoir chéri même si je ne t’ai pas connu personnellement ils ont fait ce qu’ils ont pu mais c’était déjà trop tard. Merci pour ceux et celles qui se sont battus pour qu’au moins il ne finisse pas sous la piqure létale

Répondre à Marie I Feuerstein Annuler la réponse.