Djenny : hommage à un ange parti dans nos bras

Djenny est arrivée jusqu’à nous à 14 ans car son dernier maître est parti en voyage. Cette magnifique mamie incarne la dureté de notre travail bénévole car, vulnérable et affaiblie, sa rage de vivre l’a quittée quelques semaines après. Elle est partie dans nos bras, couverte par nos larmes.

Hélas, son départ de ce monde a été entaché par le comportement de son ancien maître, la preuve que les animaux sont toujours plus nobles que les humains.

Djenny a vécu une belle vie, aimée et soignée par sa maîtresse. Au décès de cette dame, son fils l’a récupérée et ils ont vécu de belles années ensemble. Lors de notre entrevue, nous l’avons averti que, la laisser à cet âge-là, à ce stade de vulnérabilité, allait lui briser le cœur… En effet, presque paralysée du train arrière, incontinente urinaire et fécale, Djenny gardait une fabuleuse rage de vivre. Allait-elle la préserver en perdant son maître aimé ?

Djenny, 14 ans, arrivée très affaiblie physiquement, incontinente et avec beaucoup de soucis de mobilité mais… avec un esprit vif et un regard plein de curiosité !

Nouveaux amis et découvertes, que du bonheur !

C’est le cœur serré de la voir dépérir, mais décidés à tout faire pour l’égayer, que nous l’avons accueillie. Et quel bonheur de voir sa vivacité dès le premier jour.

Djenny était fascinée par ces petites créatures qui venaient l’investiguer : poulettes et lapinous ! Et elle voulait à tout prix renifler chaque recoin. Quel bonheur de la voir se nouer d’amitié avec Téo, le gros nounours qui est tout de suite tombé sous son charme.

Nous vous laissons quelques images de ces moments inoubliables.

Téo, notre gros nounours, s’est tout de suite intéressé à Djenny. Il voulait rester à ses côtés, à l’extérieur…
…comme à l’intérieur. Papy Téo était émerveillé par princesse Djenny 😍
Mais Djenny avait aussi des copines à plumes qui sont venues l’investiguer. Elle n’a pas eu la moindre réaction d’agressivité avec elles, au contraire, Djenny est restée des heures couchée à scruter leurs mouvements ! C'est mieux que la télé 😀
Amitié inter-espèces (amitié très intéressée de la part de la cocotte Amélie).
Malgré ses soucis de mobilité, les premiers jours, Djenny a voulu tout explorer ! Mais qu’est-ce que nous avons ici ?
C’est la maison des lapins ! Et le petit Elvis a lui-aussi accueilli Djenny les bras ouverts... ou plutôt les oreilles ?
Djenny avec Didi, un autre copain qui s’est rapproché d’elle au fur et à mesure que son état s’est détérioré. Nous appelons Didi notre "papy thérapeute" car il a tendance à se rapprocher des rescapés mal en point. Il a encore eu ce comportement vis-à-vis de Djenny. Lorsque les douleurs ont pris le dessus et que, les dernières 48H, elle était en petite forme, Didi est resté non-stop à ses côtés. ❤
Djenny a pu essayer des petites balades en chariot pour l’aider à se tenir debout.
Séance cinéma 😄

Malheureusement, Djenny a ensuite donné des signes que ses forces l’abandonnaient… Elle ne voulait plus de son délicieux poulet rôti et refusait de se nourrir. Malgré les doses maximales d’antidouleurs, elle a aussi cessé de se mouvoir. Djenny est partie en paix, sans souffrance, serrée dans nos bras avec des mots d’amour soufflées jusqu’au dernier battement de son coeur.

Djenny a commencé à perdre l’appétit. Mais on sait ce qui les fait craquer : madame a mangé encore quelques jours correctement car elle ne résistait pas aux gamelles de blanc de poulet ni, surtout, aux barquettes de poulet rôti commandées pour elle.
Qui veut un magnifique os à mâcher ?
Les portions de "vache qui rit" ont eu aussi une certaine réussite pour que Djenny se nourrisse et garde ses forces.
Nous mettions une bouillotte sur le train arrière de Djenny pour soulager les douleurs de ses vieux os. Mais la bouillotte ne restait pas en place, elle était vite remplacée par Didi, qui se collait contre ses pattounes affaiblies ❤
Et quand Didi s’absentait, il y avait toujours un copain pour lui tenir compagnie. Elle est partie aimée.
Nous garderons pour toujours cette image de Djenny : un amour parmi des amours💞

Le comportement déplorable de son ancien maître

Dans n’importe quelle association, ceux qui abandonnent sans raison vitale leurs animaux (de surcroît s’ils sont âgés et fragiles) sont traités, au mieux, avec un silencieux mépris. Chez Animaux Séniors, non seulement nous ne demandons aucune contribution financière pour la prise en charge d’un animal âgé comme nous avons parfois des gestes de gentillesse envers ces personnes.

Ces individus n’ont droit à rien mais bénéficient d’une bienveillance mise en place pour soulager la détresse des personnes âgées, qui, parties en maison de retraite ou en fin de vie, doivent se séparer de leur animal (notre mission première). Nous leur envoyons des nouvelles et des photos. Mais à quoi bon prendre le temps d’envoyer des photos et des nouvelles à des jeunes comme l’ancien maître de Djenny ? Car nous l’avons fait. A-t-on reçu de la gratitude ? A-t-on reçu le moindre soutien pour ses soins ? Eh bien non, les bénévoles ont reçu des exigences, des insinuations et des menaces !

Oui oui, vous lisez bien, cet individu a osé se plaindre du temps qui lui a été consacré par les bénévoles et même exiger les coordonnées de nos vétérinaires. Nous avions été gentils, mais la gentillesse a des limites devant ceux qui ne savent pas se comporter !

Souvent on dit que les associations pour les animaux sont très dures et froides avec les humains. Comment ne pas le devenir quand elles sont exposées en permanence aux comportements les plus minables ? Heureusement, il y a vous, notre belle communauté de bienfaiteurs, qui nous redonne espoir en l’humain.

Rejoignez-nous pour lui dire : cours beauté, cours !

Djenny, petit amour, nous garderons ton souvenir à tout jamais. Puisses-tu reposer en paix et, si un au-delà existe, puisses-tu retrouver tes jeunes papattes et courir heureuse dans des près verdoyants.

On t’imagine déjà, beauté. Cours, cours ! ❤

➡ Si vous voulez joindre notre communauté Facebook dans un message d’adieu à Djenny, <<cliquez ici >>.

💝 Si vous voulez aider tous nos papys et mamies sans engager trop de frais, il suffit de donner 1€ par mois, en rejoignant notre groupe Teaming ici : teaming.net/animaux-seniors

4 réflexions sur “Djenny : hommage à un ange parti dans nos bras

  1. ibarra dit :

    adieu jjenny,ton dernier maitre n ira pas au paradis mais toi oui,pour ma part les animaux sont sans faillent et je prefere de loin la compagnie des animaux aux humains,il ne te trahirons jamais,te sera devouer et fidele jusqu a la mort EUX…..

  2. ROBIN dit :

    MERCI à ceux qui assistent ces êtres délaissés. Toute personne âgée devrait prévoir où ira son sa compagne après son départ. Je respecte tous les animaux et ne mange pas de viande et autre. Merci;

  3. djenny tu as eu la chance en fin de vie de trouver des gens qui t aimaient et t ont accompagnée,jus qu au bout du chemin….
    ma toute belle, reposes en paix,tu es partie aimée et choyée, et tu le méritais!

  4. chavigny dit :

    Ils ont fait tout ce qu’il fallait pour toi, tu as toujours eu tes copains et ta chère couverture, quelle formidable attention ! Djenny, maintenant tu vas dans la lumière et tu ne souffre plus. Soit en paix.

Laisser un commentaire